Cultiver sur butte, c’est reproduire la richesse de l’humus dans le sol du potager.

 

Lorsque le sol est pauvre et peu fertile, ou lorsque la surface de culture est limitée, ou si le terrain est trop humide, ou encore, si l’on cherche des expositions plus fortes ou plus faibles au soleil, il est intéressant de cultiver sur une butte.

Cette technique consiste à reproduire la richesse de l’humus dans une butte qui sera ainsi 

naturellement fertile.

Il existe plusieurs façons de faire. L’une d’entre-elles consiste à mettre au fond, de grosses branches qui vont se décomposer plus lentement et auront aussi la capacité de retenir l’eau, puis de mettre des branches plus petites, des feuilles, de la terre, du compost…

Il faut alterner des matières contenant de l’azote (herbe coupée, épluchures de légumes…), et des matières contenant du carbone (feuilles mortes, brindilles sèches…). 

On couvre toujours avec du mulch.

Une fois en place, la butte demande peu d’entretien et retient mieux l’eau. Elle représente une solution écologique pour tous.

 

A savoir

Il est important d’utiliser au maximum ce que l’on trouve autour de soi, et qui est considéré comme du « déchet » végétal. C’est pourquoi il est utile d’avoir des arbres à proximité de ses cultures quand on réalise des cultures sur buttes.