Limiter l’évaporation et l’arrosage, contrôler la propagation des adventices

Mettre du mulch (ou mulcher) consiste dans un jardin, à couvrir les parties dénudées du sol, autour des plantations.

Pour cela on utilise de préférence des matériaux trouvés autour de soi, qui auraient autrement fini en déchets, comme par exemple des orties, de la tonte de gazon ou des feuilles mortes.

Cette pratique a de nombreux avantages :

-l’humidité du sol est conservée et les besoins en eau sont diminués
-le développement de la faune du sol est favorisé, ce qui va apporter les nutriments et l’aération nécessaire à la fertilisation.
-le sol est protégé du vent et de la pluie, ainsi que des températures extrêmes, ce qui va limiter son érosion.
-l’obscurité provoquée par le mulch va limiter la pousse des plantes indésirables qui pourraient gêner les plantations et puiser les nutriments du sol au détriment des cultures.


A savoir
Le terme « mulch » est un anglicisme. En français, on peut dire paillage, même si ce terme est plutôt utilisé lorsqu’on utilise une couverture plus durable comme, par exemple, des écorces de pin, ou du Bois Raméal Fragmenté (BRF).